Quelle est la différence entre le débit en bauds et le débit binary?

J’ai vraiment du mal à comprendre la différence. Certains disent qu’ils sont les mêmes, alors que d’autres disent qu’il y a une légère différence. Quelle est la différence, exactement? Je voudrais que vous expliquiez avec une certaine analogie.

Les bits par seconde sont simples. C’est exactement ce que cela ressemble. Si j’ai 1000 bits et que je les envoie à 1000 bps, il faudra exactement une seconde pour les transmettre.

La bauds est des symboles par seconde. Si ces symboles – les éléments indivisibles de votre encodage de données – ne sont pas des bits, le débit en bauds sera inférieur au débit binary par le facteur de bits par symbole. C’est-à-dire que s’il y a 4 bits par symbole, le débit en bauds sera ¼ du débit binary.

Cette confusion est due au fait que les premiers modems téléphoniques analogiques n’étaient pas très compliqués, donc bps était égal à baud. C’est-à-dire que chaque symbole est codé un bit. Plus tard, pour rendre les modems plus rapides, les ingénieurs en communication ont inventé des moyens de plus en plus intelligents pour envoyer plus de bits par symbole .¹

Analogie

Système 1, bits: Imaginez un système de communication avec un télescope sur le côté proche d’une vallée et un gars du côté opposé tenant une main ou l’autre. Appelez sa main gauche “0” et sa main droite “1” et vous avez un système pour communiquer un chiffre binary – un bit – à la fois.

Système 2, baud: Maintenant, imaginez que le gars de l’autre côté de la vallée brandisse des cartes à la place de ses mains nues. Il utilise un sous-ensemble de cartes, as jusqu’à 8 dans chaque combinaison, pour un total de 32 cartes. Chaque carte – chaque symbole – code 5 bits: 00000 à 11111 en binary².

Une parsing

Le gars de System 2 peut transmettre 5 bits d’information par carte en même temps qu’il faut au système 1 pour transmettre un bit en révélant une de ses mains nues.

Vous voyez comment l’analogie semble se décomposer: trouver une carte particulière dans un deck et montrer qu’elle prend plus de temps que simplement décider de montrer votre main gauche ou droite. Mais cela ne constitue qu’une opportunité d’étendre l’analogie de manière rentable.

Un système de communication avec plusieurs bits par symbole est confronté à une difficulté similaire, car les schémas de codage requirejs pour envoyer plusieurs bits par symbole sont beaucoup plus compliqués que ceux qui n’envoient qu’un seul bit à la fois. Pour prolonger l’analogie, alors le gars qui montre des cartes à jouer peut avoir plusieurs personnes derrière lui qui partagent le travail de recherche de la carte suivante dans le jeu, en lui remettant des cartes aussi rapidement qu’il peut les montrer. Les helpers sont analogues aux processeurs plus puissants requirejs pour produire les schémas d’encodage à plusieurs bits par baud.

C’est-à-dire qu’en utilisant plus de puissance de traitement, le système 2 peut envoyer des données 5 fois plus rapidement que le système 1 plus primitif.

Vignette Historique

Que devons-nous faire avec notre code 5 bits? Il semble naturel qu’un anglophone utilise 26 des 32 points de code disponibles pour l’alphabet anglais. Nous pouvons utiliser les 6 points de code restants pour un caractère d’espace et un petit ensemble de codes et de symboles de contrôle.

Ou, nous pourrions simplement utiliser le code Baudot , un code de 5 bits inventé par Émile Baudot , après lequel l’unité “baud” a été inventée.


Notes de bas de page et digressions:

  1. Par exemple, la norme V.34 définissait un mode de 3,429 bauds à 8,4 bits par symbole pour atteindre un débit de 28,8 kbit / s.

    Ce standard ne parle que du côté POTS du modem. Le côté RS-232 rest un système à 1 bit par symbole, vous pouvez donc l’appeler correctement un modem à 28,8k bauds. Confus, mais techniquement correct.

  2. J’ai volontairement gardé les choses simples ici.

    Une chose à laquelle vous pouvez penser est de savoir si l’ absence d’une carte à jouer transmet des informations. Si c’est le cas, cela implique l’existence d’une horloge ou d’un signal de locking , de sorte que vous pouvez dire l’absence d’informations d’une carte dans l’espace entre l’affichage de deux cartes.

    De plus, que faites-vous avec les cartes restantes dans un deck de poker, 9 via King, et les Jokers? Une idée serait de les utiliser comme des drapeaux spéciaux pour transporter des métadonnées. Par exemple, vous aurez besoin d’un moyen d’indiquer un court bloc de fin. Si vous avez besoin d’envoyer 128 bits d’information, vous devrez montrer 26 cartes. Les 25 premières cartes véhiculent 5 × 25 = 125 bits, la 26ème carte transportant les 3 derniers. Vous devez avoir un moyen de signaler que les deux derniers bits du symbole doivent être ignorés.

  3. C’est pourquoi les premiers modems téléphoniques analogiques ont été spécifiés en termes de bauds au lieu de bps: les ingénieurs en communication utilisaient cette terminologie depuis les jours télégraphiques. Ils n’essayaient pas de confondre bps et bauds; dans leur esprit, ces modems transmettaient un bit par symbole.

Débit binary: – Le débit binary n’est rien d’autre que le nombre de bits transmis par seconde. Par exemple, si le débit binary est de 1000bps, 1000 bits correspondent à 0 ou 1s transmis par seconde.

Débit en bauds: – Cela signifie que le nombre de signaux de temps change son état. Lorsque le signal est binary, le débit en bauds et le débit binary sont identiques.

Je ne comprends pas pourquoi tout le monde rend cela compliqué (réponses).

Je vais juste laisser ça ici.

débit binaire par rapport au débit en bauds

Débit binary et débit en bauds, ces deux termes sont souvent utilisés dans la communication de données. Le débit binary est simplement le nombre de bits (c.-à-d. 0 et 1) transmis par unité de temps. Alors que le débit en bauds est le nombre d’unités de signal transmises par unité de temps nécessaire pour représenter ces bits.

Selon quelle est la différence entre le débit et le débit en bauds? :

Débit binary

La vitesse des données est exprimée en bits par seconde (bits / s ou bps). Le débit de données R est fonction de la durée du bit ou du bit time (TB) (Fig. 1):

R = 1 / TB

Le débit est également appelé capacité de canal C. Si le temps de bit est de 10 ns, le débit de données est égal à:

R = 1/10 x 10–9 = 100 millions de bits / s

Ceci est généralement exprimé comme 100 Mbits / s.

Débit en bauds

Le terme «baud» provient de l’ingénieur français Emile Baudot, qui a inventé le code télétype à 5 bits. La vitesse de transmission correspond au nombre de changements de signal ou de symbole qui se produisent par seconde. Un symbole est l’un de plusieurs changements de tension, de fréquence ou de phase.

NRZ binary a deux symboles, un pour chaque bit 0 ou 1, qui représentent les niveaux de tension. Dans ce cas, le débit en bauds ou en symbole est le même que le débit binary. Cependant, il est possible d’avoir plus de deux symboles par intervalle de transmission, chaque symbole représentant plusieurs bits. Avec plus de deux symboles, les données sont transmises en utilisant des techniques de modulation.

Lorsque le support de transmission ne peut pas gérer les données de la bande de base, la modulation entre dans l’image. Bien sûr, cela est vrai pour le sans fil. Les signaux binarys en bande de base ne peuvent pas être transmis directement; les données sont plutôt modulées sur une porteuse radio pour la transmission. Certaines connexions par câble utilisent même la modulation pour augmenter le débit de données, appelé «transmission à large bande».

En utilisant plusieurs symboles, plusieurs bits peuvent être transmis par symbole. Par exemple, si le débit de symboles est de 4800 bauds et que chaque symbole représente deux bits, cela se traduit par un débit global de 9600 bits / s. Normalement, le nombre de symboles est une puissance de deux. Si N est le nombre de bits par symbole, le nombre de symboles requirejs est S = 2 ^ N. Ainsi, le débit binary brut est:

R = vitesse de transmission x log2S = vitesse de transmission x 3.32 log10S

Si le débit en bauds est de 4800 et qu’il y a deux bits par symbole, le nombre de symboles est 2 ^ 2 = 4. Le débit binary est:

R = 4800 x 3,32 log (4) = 4800 x 2 = 9600 bits / s

S’il n’y a qu’un seul bit par symbole, comme c’est le cas avec NRZ binary, les débits binarys et en bauds restnt les mêmes.

Le débit en bauds est principalement utilisé dans les télécommunications et l’électronique, représentant le symbole par seconde ou les impulsions par seconde, tandis que le débit binary est simplement le bit par seconde. Pour être simple, la différence majeure est que le symbole peut contenir plus de 1 bit, disons n bits, ce qui rend la vitesse de transmission n fois plus petite que le débit binary.

Supposons une situation où nous devons représenter un signal de communication série, nous utiliserons 8 bits comme symbole pour représenter les informations. Si le débit de symboles est de 4800 bauds, cela se traduit par un débit global de 38400 bits / s. Cela pourrait également être vrai pour la zone de communication sans fil où vous aurez besoin de plusieurs bits pour la modulation afin de réaliser une transmission à large bande, au lieu d’une simple transmission de base.

J’espère que cela t’aides.

Le débit binary est une mesure du nombre de bits transmis par unité de temps.

Le débit en bauds, également appelé débit de symboles, mesure le nombre de symboles transmis par unité de temps. Un symbole consiste généralement en un nombre fixe de bits en fonction de la définition du symbole (par exemple, données 8 bits ou 9 bits). Le débit en bauds est mesuré en symboles par seconde.

Prenons un exemple, où un caractère ascii «R» est transmis sur un canal série toutes les secondes.

L’équivalent binary est 01010010.

Ainsi, dans ce cas, le débit en bauds est de 1 (un symbole transmis par seconde) et le débit binary est de 8 (huit bits sont transmis par seconde).

D’abord, je pense qu’il faut savoir:

C’est le symbole qui est transféré sur un canal physique. Pas un peu Le symbole désigne les signaux physiques transférés sur le support physique pour acheminer les bits de données. Un symbole peut être l’un de plusieurs changements de tension, de fréquence ou de phase. Le symbole est déterminé par la nature physique du support. Alors que bit est un concept logique .

Si vous souhaitez transférer des bits de données, vous devez le faire en envoyant des symboles sur le support. Le débit en bauds décrit la rapidité avec laquelle les symboles changent sur un support. C’est-à-dire qu’il décrit le rythme des changements d’état physique sur le support.

Si nous utilisons seulement 2 symboles pour transférer des données binarys, ce qui signifie un symbole pour 0 et un autre symbole pour 1, cela conduira à un débit en bauds = débit binary. Et c’est comme ça que ça fonctionnait autrefois.

Si nous avons la chance de trouver un moyen d’encoder plus de bits dans un symbole, nous pouvons atteindre un débit plus élevé avec le même débit en bauds. Et c’est quand la vitesse de transmission

Et les parties communicantes doivent s’entendre sur la manière dont les bits sont représentés par chaque symbole physique. C’est là que les protocoles de modulation entrent en jeu.

Mais la possibilité d’envoyer plusieurs bits par symbole n’est pas gratuite. L’émetteur et le récepteur seront complexes en fonction des méthodes de modulation. Et plus de puissance de traitement est nécessaire.

Enfin, j’aimerais faire une analogie:

Supposons que je me tiens sur le toit de ma maison et que vous vous teniez sur votre toit. Il y a une corde entre toi et moi. Je veux vous envoyer des pommes à travers un panier sur la corde.

Le panier est le symbole. La pomme est les bits de données.

Si le panier est petit, je ne peux envoyer qu’une seule pomme par panier. C’est à ce moment que le taux baud / panier = bit / taux de pomme.

Si le panier est grand, je peux envoyer plus de pommes par panier. C’est quand le débit en bauds moins de paniers. Mais il me faut plus d’efforts (puissance de traitement) pour mettre plus de pommes dans le panier que de mettre une seule pomme. Si le taux de panier rest le même, plus il y a de pommes dans un panier, moins il faut de temps.

Voici quelques discussions connexes:

Comment puis-je être sûr qu’un schéma de codage multi-bits par symbole existe?

Quelle est la différence entre les termes débit binary, débit en bauds et débit de données?

Le débit binary est une mesure du nombre de bits de données (0 et 1) transmis en une seconde. Un chiffre de 2400 bits par seconde signifie que 2400 zéros ou un peuvent être transmis en une seconde, d’où l’abréviation «bps».

Débit en bauds signifie le nombre de fois qu’un signal dans un canal de communication change d’état. Par exemple, une vitesse de 2400 bauds signifie que le canal peut changer d’état jusqu’à 2400 fois par seconde. Quand je dis «changer d’état», je veux dire qu’il peut changer de 0 à 1 jusqu’à 2400 fois par seconde. Si vous pensez à cela, c’est assez similaire au débit, qui dans l’exemple ci-dessus était de 2400 bps.

Que vous puissiez transmettre 2400 zéros ou un en une seconde (débit binary) ou changer l’état d’un signal numérique jusqu’à 2400 fois par seconde (débit en bauds), c’est la même chose.

Vitesse de données série:

Débit de données (bps) = 1 / Tb Tb est la durée de 1 bit Si la durée du bit est 2ms, le débit de données est 1 / 2×10-3, ce qui correspond à environ 500 bps.

Vitesse de transmission:

Le débit en bauds est défini comme non. des éléments de signalisation (symboles) dans une unité de temps donnée (par exemple 1 seconde) ou le nombre de signaux de temps change d’état. Lorsque le signal est binary, le débit en bauds et le débit binary sont identiques.

Débit binary: – Le débit binary n’est rien d’autre que le nombre de bits transmis par seconde. Par exemple, si le débit binary est de 1000 bps, 1000 bits correspondent à des 0 ou des 1 transmis par seconde.

Il existe peu d’autres termes similaires (vitesse série, débit binary, débit en bauds, taux de transfert USB) et (?) Les valeurs imprimées sur le moniteur série correspondent à la vitesse série, au débit en bauds et au taux de transfert USB. Le débit binary n’est pas un autre terme, corrigez-moi si je me trompe, car le moniteur série imprime certaines valeurs à un intervalle de temps et la valeur est certainement un ensemble de bits. Donc, si une valeur est imprimée, je peux dire que le bit contient le nombre de bits présents dans la valeur respective qui est imprimé sur le moniteur série par unité de temps.