Est-ce que c’est .yaml ou .yml?

Selon yaml.org , l’extension de fichier officielle est .yaml .

Citation:

Existe-t-il une extension officielle pour les fichiers YAML?

Veuillez utiliser “.yaml” si possible.

Cependant, il semble y avoir un désaccord sur Internet concernant l’extension à utiliser. Si vous recherchez des exemples sur le Web , beaucoup d’entre eux utilisent l’extension .yml non autorisée.

La recherche dans Google renvoie près de trois fois plus de résultats pour le plus court.


entrer la description de l'image ici
49 100


entrer la description de l'image ici
15 400


Alors, que dois-je utiliser? L’extension correcte de 4 lettres proposée par le créateur, ou l’extension de 3 lettres trouvée dans l’ouest sauvage d’Internet?

La nature et même l’existence des extensions de fichiers dépendent de la plate-forme (certaines plates-formes obscures ne les ont même pas, rappelez-vous) – dans d’autres systèmes, elles ne sont que conventionnelles (UNIX et ses semblables), alors que dans d’autres encore et dans certains cas, des limites spécifiques de longueur ou de contenu de caractères (Windows, etc.).

Comme les responsables ont demandé que vous utilisiez “.yaml”, cela s’apparente à une décision “officielle” que vous pouvez obtenir, mais l’habitude de la version 8.3 est difficile à éliminer (et, de façon effrayante, elle est parfois pertinente en 2013).

MODIFIER:

Alors, que dois-je utiliser? L’extension correcte de 4 lettres proposée par le créateur, ou l’extension de 3 lettres trouvée dans l’ouest sauvage d’Internet?

Cette question pourrait être:

  1. Une demande de conseil; ou

  2. Une expression naturelle de cette émotion, qui est ressentie lorsque l’on observe que certaines recommandations officielles sont largement ignorées.

Les gens diffèrent dans leur prédilection pour suivre:

  1. Conseil officiel ou

  2. La prépondérance de la pratique.

Bien sûr, il est peu probable que je vous influence sur la voie que vous préférez suivre!

Dans ce qui suit (et dans l’esprit de la science), je ne fais qu’une hypothèse sur ce qui a amené la majorité des gens (en fait) à utiliser l’extension de 3 lettres. Et je me concentre sur des causes efficaces.

Par cela, je n’ai pas l’intention d’exhorter moralement. Comme vous vous en souvenez peut-être, le fait que quelque chose est, ne signifie pas que cela devrait l’être.

Indépendamment de votre inclination personnelle à suivre un chemin ou l’autre, je ne m’oppose pas.

(Fin de l’édition)

La suggestion que cette préférence (en utilisation réelle) était causée par une limitation de 8,3 caractères du format DOS-OMI IMO est un hareng rouge (erroné et trompeur).

En août 2016, le nombre de recherches Google pour YML et YAML était d’environ 6 000 000 et 4 100 000 (à deux chiffres de précision). En outre, le décompte “YAML” était injustement élevé car il incluait la mention de la langue par son nom, au-delà de son utilisation comme extension.

En juillet 2018, le nombre de recherches effectuées par Google pour YML et YAML était d’environ 8 100 000 et 4 100 000 (à nouveau, pour deux chiffres de précision). Ainsi, au cours des deux dernières années, la popularité de YML a pratiquement doublé, mais YAML est resté le même.

Une autre mesure culturelle concerne les sites Web qui tentent d’expliquer les extensions de fichiers. Par exemple, sur le site Web FilExt (à compter de juillet 2018), la page pour YAML se traduit par: “Ooops! La firebase database FILEXT.com n’a aucune information sur l’extension de fichier .YAML.”

Considérant que, il a une entrée pour YML , qui donne: “YAML … utilise un fichier texte et l’organise dans un format lisible par l’homme. ‘Database.yml’ est un exemple typique lorsque YAML est utilisé par Ruby on Rails pour se connecter à une firebase database. ”

En novembre 2014, l’article de Wikipedia sur l’extension YML indiquait toujours que “.yml” était ” l’ extension du fichier au format de fichier YAML”. Son article YAML répertorie les deux extensions, sans exprimer de préférence.

L’extension “.yml” est suffisamment claire, plus brève (donc plus facile à taper et à reconnaître) et beaucoup plus courante.

Bien entendu, ces deux extensions sont des abréviations d’une longue extension possible, “.yamlaintmarkuplanguage”. Mais les programmeurs (et les utilisateurs) ne veulent pas taper tout cela!

Au lieu de cela, nous, les programmeurs (et les utilisateurs), souhaitons taper le moins possible, tout en restant clairs et sans ambiguïté. Et nous voulons voir le type de fichier, le plus rapidement possible, sans lire un mot plus long. En tapant combien de personnages accomplissent ces deux objectives? La réponse n’est-elle pas trois (3)? En d’autres termes, YML?

La page Category: Filename_extensions de Wikipedia répertorie les entrées pour .a , .o et .z . En quelque sorte, il a raté .c et .h (utilisé par le langage C). Ces exemples d’extensions à une lettre nous aident à voir que les extensions doivent être aussi longues que nécessaire, mais pas plus longtemps (pour citer à moitié Albert Einstein).

Au lieu de cela, notez que, en général, peu d’extensions commencent par “Y”. D’un autre côté, la lettre X est généralement utilisée pour une grande variété de significations, y compris “cross”, “extensible”, “extreme”, “variable”, etc. (par exemple en XML). Donc commencer par “Y” transmet déjà beaucoup d’informations (en termes de théorie de l’information), alors que commencer par “X” ne le fait pas.

Du sharepoint vue linguistique, l’acronyme “XML” ne comporte donc (en quelque sorte) que deux lettres informatives (“M” et “L”). “YML” a trois lettres informatives (“M”, “L” et “Y”). En effet, l’ensemble des acronymes commençant par Y semble extrêmement petit. Par conséquent, c’est pourquoi une extension de fichier YAML de quatre lettres est largement sur-spécifiée.

Peut-être est-ce la raison pour laquelle nous voyons que la pression «linguistique» (en usage naturel) d’allonger l’abréviation en question à quatre (4) caractères est faible et que la pression «linguistique» réduit cette abréviation à trois (3) caractères. est fort.

À la suite, probablement, de ces facteurs (et non comme une approbation officielle), je tiens à souligner que la dernière actualité du site Web YAML.org (à partir de novembre 2011) concerne un projet écrit en JavaScript, JS-YAML , qui, lui-même, préfère en interne utiliser l’extension “.yml”.

Les facteurs mentionnés ci-dessus peuvent avoir été les principaux; néanmoins, tous les facteurs (connus ou inconnus) ont apparemment conduit à une extension abrégée de trois (3) caractères, devenant celle qui était prédominante pour YAML, malgré la préférence des inventeurs.

“.YML” semble être la norme de facto . Pourtant, les mêmes inventeurs étaient perspicaces et corrects quant au besoin mondial d’un langage de données lisible par l’homme. Et nous devrions les remercier de l’avoir fourni.

À ce jour, de nombreuses clés USB sont encore en cours de formatage avec FAT16. Le format de fichier 8.3 est obsolète depuis plus de 20 ans.

Si la recommandation était .yml, cela n’aurait pas été un problème. C’est comme si on demandait aux utilisateurs de yaml d’utiliser uniquement NTFS, ext4, etc.

Les scripts Bash ne sont pas .bash ils sont .sh, les scripts python ne sont pas .python ils sont .py, ruby ​​est .rb, etc. Ils se portent bien et personne ne se plaint.