La technologie novatrice du Swarm acoustique façonne l’avenir de l’audio en chambre

La technologie révolutionnaire du Swarm acoustique sculpte l'avenir du son en salle

Dans une avancée révolutionnaire, une équipe de chercheurs de l’Université de Washington a mis au point un système de contrôle sonore avancé qui promet de redéfinir la dynamique audio en salle. Cette technologie unique, similaire à un essaim de robots, utilise des microphones auto-déployables pour séparer les pièces en zones distinctes de parole.

Cette technologie révolutionnaire crée un réseau de petites entités robotiques qui se dispersent sur différentes surfaces, émettant des sons haute fréquence similaires à ceux utilisés par les chauves-souris pour se repérer et éviter les obstacles, afin d’optimiser le contrôle sonore et l’isolation des voix. Ce système, grâce à un déploiement sophistiqué, dépasse les limites des enceintes intelligentes grand public existantes et permet une différenciation et une localisation améliorées des conversations simultanées.

Malek Itani, doctorant à l’Université de Washington et co-auteur principal de l’étude, a souligné les capacités sans précédent de cet essaim acoustique, affirmant : “Pour la première fois, grâce à ce que nous appelons un essaim acoustique robotique, nous sommes capables de suivre les positions de plusieurs personnes qui parlent dans une pièce et de séparer leur discours.”

Adresser les défis du monde réel

Alors que les outils de réunion virtuelle actuels permettent de contrôler qui peut parler, gérer les conversations en face à face dans des environnements réels, surtout dans des espaces bondés, présente de nombreux défis. Cette technologie innovante parvient à isoler des voix spécifiques et à séparer des discussions simultanées, même entre des personnes ayant des tons de voix similaires, sans avoir besoin de repères visuels ou de caméras. Cela marque une avancée considérable dans la gestion du son dans des espaces tels que les salons, les cuisines et les bureaux, où il est essentiel de distinguer plusieurs voix.

Le système a démontré une efficacité impeccable, distinguant différentes voix à moins de 50 centimètres l’une de l’autre 90% du temps, dans des environnements variés. “Nous avons développé des réseaux neuronaux qui utilisent ces signaux retardés pour séparer ce que chaque personne dit et suivre leur position dans un espace”, a expliqué Tuochao Chen, co-auteur principal. Il a précisé que cela permet l’isolation et la localisation de chaque voix dans une pièce où plusieurs conversations se déroulent simultanément.

Les enceintes intelligentes changeant de forme créent des zones de parole

Améliorer la confidentialité et le contrôle

Les chercheurs envisagent l’application de cette technologie dans les maisons intelligentes, offrant aux utilisateurs un meilleur contrôle sur le son dans les pièces et les interactions avec les enceintes intelligentes. Le système promet une expérience améliorée, permettant la création de zones actives, où seules les personnes dans des zones spécifiques peuvent interagir vocalement avec les appareils. Il s’agit là d’une étape importante vers la concrétisation de concepts de science-fiction, offrant ainsi la possibilité de créer des zones muettes et actives dans le monde réel.

Cependant, avec l’innovation vient la responsabilité, et les chercheurs sont profondément conscients des implications de confidentialité d’une telle technologie. Ils ont mis en place des mesures de sécurité, telles que des lumières visibles sur les robots actifs et le traitement local de toutes les données audio, garantissant ainsi la confidentialité des utilisateurs.

“Elle a le potentiel de bénéficier réellement à la confidentialité”, a affirmé Itani.

Le système offre la possibilité de créer des bulles de confidentialité et des zones muettes, garantissant que les conversations restent privées et non enregistrées selon les préférences de l’utilisateur, ce qui permet d’améliorer la confidentialité au-delà de ce que permettent les enceintes intelligentes actuelles.

Cette invention des chercheurs de l’Université de Washington marque un tournant décisif dans la technologie acoustique, combinant des robots innovants et un contrôle sonore sophistiqué pour résoudre des défis du monde réel. Cela ne promet pas seulement une expérience et un contrôle améliorés pour les utilisateurs, mais apporte également une nouvelle ère de confidentialité et de personnalisation dans les interactions sonores en face à face.

L’intégration de ce système dans les environnements quotidiens pourrait redéfinir nos interactions avec les appareils intelligents et notre approche de la confidentialité, rendant ainsi des concepts autrefois fictifs partie intégrante de notre vie quotidienne. Les possibilités profondes et les considérations éthiques de tels progrès soulignent la nécessité d’une exploration continue et d’une mise en œuvre responsable des technologies innovantes.

We will continue to update IPGirl; if you have any questions or suggestions, please contact us!

Share:

Was this article helpful?

93 out of 132 found this helpful

Discover more

AI

AWS et Accel lancent ML Elevate 2023 pour renforcer l'écosystème des start-up en intelligence artificielle en Inde.

Dans une collaboration passionnante, Amazon Web Services (AWS) et Accel ont dévoilé « ML Elevate 2023 », un programme...

AI

Découvrez ImageReward Un modèle texte-image révolutionnaire qui comble le fossé entre les capacités génératives de l'IA et les valeurs humaines.

En apprentissage automatique, les modèles génératifs capables de produire des images à partir de textes ont connu des...

AI

Ce bulletin d'information sur l'IA est tout ce dont vous avez besoin n° 76

Cette semaine, nous nous sommes concentrés sur les avancées significatives de l'IA au-delà du domaine des transformat...

AI

LLaMA 2 ajustement fin rapide et rentable avec AWS Trainium

Les modèles de langage grand format (LLMs) ont capturé l'imagination et l'attention des développeurs, des scientifiqu...