Adopter l’inévitable l’ère des entreprises axées sur l’IA

Adoptez l'inévitable ère des entreprises axées sur l'IA

L’ère de l’IA n’approche pas seulement, elle est déjà là. C’était le sujet de discussion lors d’un panel d’experts et d’un chat au coin du feu que j’ai récemment animé, réunissant un impressionnant mélange de cadres technologiques de haut niveau provenant de grandes entreprises du Fortune 500 et des dirigeants de startups émergentes proposant une infrastructure IA prête pour les entreprises. La soirée était axée sur des discussions stimulantes sur l’influence de l’IA dans tous les secteurs, comment elle affine la prise de décision basée sur les données, améliore l’efficacité opérationnelle et enrichit l’expérience client.

Représentant un large éventail d’industries, des services financiers à la vente au détail en passant par l’électronique, les participants semblaient de plus en plus convaincus que les entreprises “d’abord l’IA” ne sont plus un simple mot à la mode surestimé, mais une directive sérieuse pour les affaires. Les implications de ce changement de mentalité sont profondes. Par exemple, pour rester compétitifs, les dirigeants d’entreprise doivent former et perfectionner les compétences des employés pour utiliser efficacement les outils d’IA. Ils doivent également consacrer davantage de ressources au développement et à la mise en œuvre des dernières capacités d’IA. Aujourd’hui, la question n’est plus de savoir si l’IA perturbera les modèles commerciaux établis, mais à quelle vitesse cette perturbation façonnera les industries au cours des 3 à 5 prochaines années.

Alors que nous continuons dans l’ère de l’IA, quels sont les principaux enseignements à retenir pour les dirigeants d’entreprise ?

Aujourd’hui, l’IA axée sur le consommateur dépasse l’adoption de l’IA d’entreprise

Les technologies d’IA orientées vers les consommateurs, telles que les assistants virtuels comme Amazon’s Alexa, les algorithmes d’IA étonnamment précis de Netflix et les moteurs impressionnants de génération d’images comme le Dall-E d’OpenAI, progressent à un rythme qui dépasse l’adoption d’entreprise pour plusieurs raisons. La convivialité et la facilité d’utilisation de l’IA destinée aux consommateurs accélèrent les cycles d’innovation rapide, grâce à l’ubiquité des appareils mobiles, à une utilisation généralisée quotidienne et à un partage continu de données consenti. Cela contraste avec le côté entreprise de l’IA, où l’accent est mis sur des solutions personnalisées, des flux de travail sophistiqués, des exigences de sécurité rigoureuses et des intégrations complexes de systèmes hérités, ce qui rend le processus d’adoption beaucoup plus complexe. En conséquence, l’IA axée sur les consommateurs a bénéficié d’une longueur d’avance en termes de mise en œuvre généralisée, d’innovation et de cas d’utilisation applicables.

Établir des métriques fiables de qualité pour les modèles d’IA est délicat

Le panel de startups lors du chat au coin du feu a souligné que l’un des principaux obstacles auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui est l’établissement de métriques fiables de qualité pour les modèles d’IA. Ces modèles génèrent des résultats intrinsèquement probabilistes, ce qui rend difficile de déterminer si un modèle particulier est meilleur qu’un autre de manière plus cohérente pour une tâche donnée. Comme l’ont souligné les intervenants, cela conduit à une adoption plus importante dans des applications créatives ponctuelles, telles que la création artistique ou des solutions de codage rapides, plutôt qu’à l’établissement de flux de travail fiables et à grande échelle dans un environnement d’entreprise. Le déploiement de ces modèles dans des environnements hautement évolués et industrialisés qui exigent une fiabilité infaillible présente un ensemble distinct de défis.

Des questions se posent quant à l’investissement anticipé dans l’IA

De nombreuses entreprises se posent des questions sur l’attribution de capitaux pour saisir l’opportunité de l’IA au cours des cinq prochaines années. Sera-ce 10 millions de dollars, 100 millions ou peut-être un demi-milliard de dollars ? Un responsable de la technologie qui participait à l’événement a expliqué que leur budget a toujours oscillé autour de 5 milliards de dollars, destiné aux investissements technologiques et d’ingénierie. Leur approche actuelle consiste à réaffecter les ressources existantes pour faire avancer leurs initiatives IA, notamment à la lumière des défis liés aux intrications architecturales, aux considérations de confidentialité et aux impératifs de cybersécurité. Pour cette entreprise du Fortune 500, leur investissement dans l’IA est une progression mesurée et calculée plutôt qu’une explosion incontrôlée des dépenses. Néanmoins, ils s’attendent à ce que, à mesure que ces défis seront surmontés, la part de leur budget consacrée à l’IA augmente probablement à 20% ou plus dans un avenir proche.

Les géants de la technologie comme partenaires, pas comme concurrents

Notre discussion a également mis en évidence comment le rôle des géants de la technologie est de plus en plus défini par le partenariat plutôt que la concurrence. Au lieu de se livrer à de féroces rivalités, les entreprises reconnaissent le potentiel immense des collaborations stratégiques. En s’associant à d’autres entreprises technologiques et startups, elles créent un écosystème collaboratif qui favorise l’innovation et génère des résultats mutuellement avantageux. Cette approche accélère le progrès et permet la mise en commun des ressources, des connaissances et de l’expertise, propulsant finalement l’IA dans des territoires inexplorés. Dans ce changement de paradigme, les géants de la technologie exploitent leurs forces collectives pour relever des défis complexes et libérer tout le potentiel de l’intelligence artificielle.

Cas d’utilisation étroits mais démontrés de l’IA d’entreprise au début

Tandis que les applications d’IA orientées vers les consommateurs font souvent la une des journaux, il ne faut pas négliger le potentiel transformatif de l’IA en entreprise. Les récentes annonces révolutionnaires, comme 365 Copilot de Microsoft, indiquent un avenir où l’IA sera intimement intégrée aux outils commerciaux, amplifiant la créativité et la productivité humaines, sans les remplacer.

Dans tous les secteurs, les avantages sont nombreux. Dans la fabrication, par exemple, les techniciens pourraient utiliser des alertes de maintenance prédictive basées sur les données IoT. Les représentants du service sur le terrain pourraient utiliser des lunettes AR équipées de vision par ordinateur pour résoudre des problèmes directement sur place. Les agents du service clientèle pourraient également être assistés par des chatbots qui analysent rapidement les dialogues et trouvent des solutions dans des bases de connaissances. Les possibilités sont vastes et nous ne faisons que commencer à les découvrir.

Cependant, les entreprises doivent faire preuve d’une innovation consciente afin de tirer pleinement parti du potentiel de l’IA et de naviguer les risques qui y sont associés. Que ce soit pour garantir la confidentialité des données ou contrer les biais algorithmiques, les considérations éthiques sont incontournables.

Les enjeux sont importants. Les entreprises qui tardent à adopter l’IA se retrouveront en situation de désavantage concurrentiel. À mesure que l’adoption de l’IA gagne en ampleur, l’avantage ira à ceux qui la mettent en œuvre de manière intelligente pour prendre de meilleures décisions, améliorer l’efficacité et autonomiser leurs employés. Le message est clair : naviguer les complexités, maintenir des normes éthiques et prendre courageusement la tête de l’ère de l’IA, sinon risquer de rester à la traîne.

We will continue to update IPGirl; if you have any questions or suggestions, please contact us!

Share:

Was this article helpful?

93 out of 132 found this helpful

Discover more

AI

Moulin de Turing le superordinateur doté de l'IA relance le moteur économique du Royaume-Uni

Le berceau de la première révolution industrielle vient de faire un investissement massif dans la prochaine. Le gouve...

AI

Revitaliser Python pour un monde de l'IA

Mojo a la même syntaxe que Python, mais s'exécute jusqu'à 35 000 fois plus rapidement.

AI

Les fonctionnalités de l'IA SaaS rencontrent les applications sans douves

Plusieurs entreprises proposent récemment des fonctionnalités d'intelligence artificielle générative en tant que serv...

AI

Les adolescents poussent à élargir la littératie de l'IA

Certains adolescents demandent à leurs écoles de proposer des expériences d'apprentissage en IA plus étendues.

AI

Cet article sur l'IA présente DSPy un modèle de programmation qui abstrait les pipelines de modèle de langage sous forme de graphes de transformation de texte.

Les modèles de langage (LM) ont donné aux chercheurs la capacité de créer des systèmes de traitement du langage natur...

AI

Quand les roches et l'IA se rencontrent L'intersection de la minéralogie et de la vision par ordinateur à zéro tir

Les minéraux sont des substances naturelles, inorganiques, avec une composition chimique définie et une structure cri...